www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 avril 2013

Courrier du SNUipp au maire de Chalon sur Saône

Réponse du Député Maire

Cet après-midi, le SNUipp a été contacté et a reçu la réponse de Christophe Sirugue :

Il n’a jamais affirmé ni pensé que les professionnels de l’enseignement, que sont les instituteurs et professeurs des écoles, soient inaptes à donner un point de vue argumenté sur l’organisation des temps scolaires et périscolaires et sur leur articulation. Les propos qui lui sont attribués sont faux.

Nous prenons acte avec soulagement de cette réponse.

Monsieur le Député Maire,

Nous tenons à vous faire part de notre étonnement et de notre incompréhension quant à une phrase que vous attribue le Journal de Saône-et-Loire du 29/03/2013, phrase prononcée lors d’un conseil municipal :

« Avant de lire la lettre d’un corps de métier, il faut se poser la question de l’intérêt de l’enfant. Je ne suis pas sûr qu’il soit toujours privilégié dans la bouche des adultes. »

D’une part, l’expression « corps de métier » renvoie à une logique de corporation et de corporatisme qui n’est pas la nôtre. Nous, enseignants du syndicat majoritaire du premier degré, sommes des fonctionnaires de la République au service des élèves et des citoyens et lorsque nous nous exprimons en tant qu’enseignants, c’est aussi au nom du service public, pour tous. Certes, nous pensons qu’au-delà de l’élève, l’école vise plus que le simple apprentissage : elle vise à faire de l’enfant un adulte et un citoyen instruit, responsable et capable de vivre avec les autres. Notre demande d’une coordination de l’organisation des rythmes avec les contenus et les apprentissages, prenant en compte l’avis des personnels qualifiés que nous sommes, ne nous semble donc pas hors de propos.

D’autre part, si les adultes, selon vos mots, ne sont pas à même de donner leur avis sur l’intérêt des élèves nous nous interrogeons. Qui peut donc parler de ce sujet ? Votre formulation, pour le moins ambiguë, laisse entendre que vous nous attribuez des intentions uniquement corporatistes alors que vous visiez sans doute l’intervention de M. Platret.

Vraisemblablement, l’ambiance de conseil municipal et la multiplicité de vos charges et préoccupations n’ont pas permis une expression claire de votre pensée. C’est pourquoi nous souhaitons une clarification publique de vos propos sur cette question : jugez-vous le professionnels de l’enseignement, que sont les instituteurs et professeurs des écoles, inaptes à donner un point de vue argumenté sur l’organisation des temps scolaires et périscolaires et sur leur articulation ?

Nous vous prions de croire, Monsieur le Député Maire, en notre dévouement au service public d’éducation.

Le bureau du SNUipp71

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Vincent Castagnino, Mathias Cazier, Aurélie Gagnier-Boivin
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.