www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 novembre 2013

Rythmes : les actions de novembre

En cette période de l’année, la réforme des rythmes scolaires mobilise plus que jamais notre attention. Depuis l’arrivée de la nouvelle majorité politique, la position du SNUipp-FSU 71 sur les rythmes est claire :

-  NON au statut quo, il faut en finir avec la « semaine Darkos » !
- La réforme des rythmes scolaires doit se faire dans l’intérêt des élèves ET des enseignants !

Nous constatons que la réforme proposée par Vincent Peillon est, en l’état, loin de nous satisfaire. Les premiers éléments d’enquête du SNUipp-FSU tant au niveau national que départemental montrent une grande fatigue des élèves, de grandes inégalités dans l’offre du périscolaire selon les communes, et, lorsqu’elles sont proposées, des activités périscolaires dont la qualité varie fortement. Sur ces points, le SNUipp donnait pourtant l’alerte depuis juillet 2012, alors que le ministre annonçait, avant toute concertation, les grandes lignes de sa réforme.

Nous vous défendons : informez-nous !

Le SNUipp-FSU continue de porter les préoccupations des collègues dans toutes les instances où il peut faire entendre sa voix. Jeudi 7 novembre, se réunira à nouveau le comité départemental de suivi des rythmes scolaires. Ne restez pas isolé-es. FAITES-NOUS REMONTER VOS INFORMATIONS !!

Pour l’heure, le SNUipp-FSU continue les actions engagées depuis maintenant plus d’un an. Nous nous mobilisons ce mois de novembre 2013, avec à venir : - Rassemblement de l’ensemble des délégations SNUipp le 20 novembre devant le ministère ; - Pétition en ligne pour la réécriture du décret sur les rythmes (ici : http://71.snuipp.fr/spip.php ?article1199) ;

Dans le département : - Nombreuses réunions d’informations syndicales sur les rythmes (voir ici : http://71.snuipp.fr/spip.php ?article1208) - Tournées d’écoles pour rencontrer les collègues.

N’hésitez pas à nous solliciter pour que l’on vienne vous voir dans vos écoles !

Le SNUipp-71 n’appellera pas à la grève départementale du 14 novembre…

- Les mobilisations sur les rythmes ont été longues et continueront de s’inscrire dans la durée.
- Les conditions d’un mouvement national d’ampleur n’ont pas été réunies ce jour
.

C’est pourquoi le SNUipp 71 n’appellera pas à la toute prochaine grève départementale du 14 novembre. Il vaut mieux, à la manière des départements de Côte d’Or, de la Nièvre ou de l’Yonne, économiser nos forces pour les mobilisations à venir. Le SNUIPP-71 PORTERA LE PROJET D’UNE MOBILISATION FORTE ET UNITAIRE dans les semaines à venir !

…et reste mobilisé sur la question des rythmes !

Le SNUipp-FSU reste convaincu de la nécessaire réécriture du projet de réforme des rythmes scolaires. C’est le message que nous continuerons de porter dans les toutes prochaines semaines.

Aucune fatalité ! Une réforme des rythmes bénéfique aux élèves et aux enseignants est possible ! Il est aussi encore possible de faire réécrire l’insatisfaisante proposition du ministre !

Ce que nous portons pour une réforme des rythmes réussie :

1- L’avis du conseil d’école doit obligatoirement être pris en compte.

2- Il faut un système de péréquation financière entre les communes riches et pauvres et que l’État s’engage à financer sa réforme de manière pérenne, afin de garantir la gratuité d’accès au périscolaire.

3- La référence aux 9 « demi-journées » (issue du décret Darcos de 2008) doit être abandonnée : elle exclut par exemple toute autre organisation qui permettrait de libérer certains après-midi.

4- Le mercredi matin ne doit pas être imposé.

5- Il faut des contreparties financières pour les enseignants qui ne peuvent se limiter à une aumône de 400€ l’année (correspondant au tiers de l’ISOE du second degré) n’ayant aucun rapport avec les coûts induits pour les enseignants d’un étalement du temps scolaire !

6- Aménagement du temps de service des directeurs (augmentation du temps de décharge et dispense totale d’APC pour TOUS les directeurs) pour compenser la charge de travail occasionnée.

Au-delà des rythmes…

La réforme des rythmes, contrairement à ce qu’a cru Vincent Peillon, n’était pas le dossier prioritaire de la refondation de l’école. Pour combattre l’échec scolaire, il faut que l’on s’attaque aux problèmes structurels de l’école primaire, sérieusement aggravés pendant le quinquennat Sarkozy.

Entre autres : - Recomposer les RASED, pour que la difficulté scolaire soit prise en charge par des personnels formés ; - Baisser les effectifs des classes et donc… - …supprimer les APC (qui, s’ils facilitent le travail en groupes dits « restreints », ne le permettent malheureusement qu’en dehors du temps de classe) ; - Redonner des moyens humains et financiers à l’éducation prioritaire ; - S’atteler à la refonte des programmes

Sur tous ces dossiers, le SNUipp-FSU reste activement mobilisé et portera, de la DSDEN jusqu’au ministère, les préoccupations des enseignants du premier degré.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Riri, Fifi, Loulou
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.