www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 janvier 2015

Ce qui se trame derrière M@gistère...

La machine avant les hommes et les femmes ?

Le SNUipp71 s’est déjà positionné à plusieurs reprises sur magistère :

Ce que nous observons de négatif chez Magistère a été et sera dénoncé par le SNUipp71 :
- fin de la formation en présentiel,
- déontologie de la confidentialité (horaires de connexion, contrôle à distance...),
- contrainte de participer à magistère, plutôt que volontariat.

Ainsi, à minima :

1/ Pour le SNUipp71, si des outils en ligne peuvent être mis à la disposition des collègues (pour aborder/approfondir un sujet), il nous paraît inconcevable qu’ils remplacent la formation en présentiel.

2/ Nous souhaitons des outils de formation numériques FACULTATIFS, et dont l’utilisation fait l’objet d’un décompte des 108 heures (sur le temps des APC par exemple).

Néanmoins, nous tenons à réaffirmer que, derrière le cas de Magistère, c’est une vision globale du rapport des enseignants à la pratique de leur métier qui est ici mise en cause.

La formation des enseignants, qu’elle soit continue ou initiale, a été mise à mal particulièrement entre 2003 et 2012, et force est de constater que ce qui a été détruit sous les mandatures Chirac-Sorkozy ne sera pas reconstruit sous la mandature Hollande. Pour preuve, près de 1000 heures/an de formation initiale en moins entre la formation d’avant 2008, et celle remise à flot, bon an mal an, par Vincent Peillon en 2012. Par conséquent, les stagiaires ont très peu de temps pour l’analyse de leur pratique, pourtant essentielle au bon apprentissage de leur métier.

De même, le SNUipp et la FSU dénoncent la chute de la formation continue, qui a baissé de moitié entre 2003 et 2012. Voir les chiffres sur ce lien : http://www.snuipp.fr/Formation-diminution-continue

Plus grave, et à la manière de ce qui est observé dans la formation initiale, la chute vertigineuse (la fin ?) de la formation en présentiel aura pour conséquence la fin de l’analyse de la pratique. Or, comment améliorer sa pratique sinon en en débattant avec les autres, en cherchant collectivement des solutions à nos problèmes individuels ?

Des mouvements pédagogiques, des organisations syndicales comme le SNUipp ont compris depuis longtemps que les collègues avaient besoin de dire leurs difficultés et d’y faire face ensemble. De partager les souffrances et les remèdes. Or, on ne partage pas ses difficultés avec un ordinateur. Magistère, qui n’est qu’un problème de plus, aggrave cette individualisation de l’analyse de la pratique.

On ne partage plus non plus, aujourd’hui, ses difficultés, ses doutes ses envies pédagogiques au cours de l’inspection, unique temps institutionnel d’analyse de la pratique. Car chacun sait que l’inspection n’est pas tant un moment d’échange sur la pratique qu’un couperet matérialisé par une note (qui cristallise l’intérêt des collègues, puisque cette note influe sur leur salaire *). L’inspection est devenue d’avantage sommative que formative, le contraire de ce que l’on nous demande de faire avec les élèves, d’ailleurs. Si les enseignants ne sont pas pour autant des élèves, ils sont, tout au long de leur carrière, des apprenants. L’inspection ne répond donc pas aux besoins de formation des collègues. La systématisation de temps d’analyse de la pratique collectifs ou duels (avec un CPC ou un chercheur par exemple, ou encore un collectif pédagogique) seraient bien plus adaptés pour avancer.

Au final, une action sur magistère peut être proposée au SNUipp71...mais notre priorité est bien de mener une action sur l’ensemble de la formation et la reconnaissance de notre travail. Ce sont d’ailleurs 2 points qui amènent le SNUipp71 à appeler à la grève mardi 3 février. http://71.snuipp.fr/spip.php ?article1345

Que celles et ceux qui partagent notre analyse nous rejoignent !

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Vincent Castagnino, Mathias Cazier, Aurélie Gagnier-Boivin
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.