www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Administratif 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 juin 2018

Classe exceptionnelle

Quelques chiffres suite à la CAPD classe exceptionnelle du 29 juin 2018.

CAPD spéciale "Classe exceptionnelle"

La CAPD s’est tenue le 29 juin 2018. Si vous avez des questions, appelez-nous ou (c’est mieux !) envoyez-nous un mail.

Quelques chiffres : 36 collègues sont promus au titre du premier vivier, 5 au titre du second vivier

Sur la liste des promouvables figurent 55,88% de femmes et 44,12% d’hommes. Ces pourcentages sont importants car ils déterminent le nombre de promus dans chaque vivier. Au titre du vivier 1, 20 femmes et 16 hommes seront promus. Au titre du vivier 2, 3 femmes et 2 hommes seront promus.

90 candidats sur le premier vivier 8 candidatures sont irrecevables (nombre d’années ou fonctions irrecevables) 12 personnes figurent dans les deux viviers

Les promotions feront l’objet d’un arrêté d’affectation joint à la fiche de paye.

7 collègues peuvent intégrer le quatrième grade de la classe exceptionnelle.


L’avis du SNU :Le SNUipp-FSU s’est toujours opposé à la mise en place d’une classe exceptionnelle, car seule une minorité de collègues pourront y accéder, et sur des critères laissant la place à beaucoup de subjectivité ou sur lesquels nous ne sommes pas d’accord. Par contre, le SNUipp-FSU souhaite que tous les agents puissent accéder aux mêmes indices que ceux de la classe exceptionnelle.

En l’état, cette classe exceptionnelle se met en place. Voici quelques infos pour pouvoir y prétendre.

COMMENT ?

Les Professeurs des Écoles à la hors-classe qui sont éligibles (voir ci-dessous) recevront une notification sur leur messagerie académique d’un formulaire à remplir sur I-Prof entre le 3 et le 16 avril 2018. Les candidatures seront ensuite examinées en CAPD fin mai pour une nomination dans le grade au 1er septembre 2018.

Les collègues concerné-es (voir ci-dessous) doivent faire acte de candidature entre le 3 et le 16 avril 2018 dans i-prof. Pour cela, il faut renseigner dans I-Prof :

- CV I-Prof et la fiche de candidature pour le 1er vivier. (modèle ci-dessous) :

PDF - 158.3 ko
Annexe_candidature_C_E

Vous devrez également envoyer à la DSDEN de Mâcon les pièces justifiant vos 8 années de service assurant des fonctions particulières (voir après). Vous trouverez plus d’infos sur la note départementale au lien ci-dessous : http://cache.media.education.gouv.fr/file/Carriere/02/0/dsden71_dp_20180329_note_dep_acces_PE_Classe_Ex_926020.pdf

- CV I-Prof pour le 2e vivier.

QUI EST ÉLIGIBLE ?

- 1er vivier, au titre des fonctions (80%) : être PE au moins au 3ème échelon de la hors-classe au 31/8/2017 et avoir exercé pendant 8 années (continues ou pas) d’exercice effectif de fonctions en éducation prioritaire ou sur certaines missions : direction d’école, direction adjointe de SEGPA, chargé-e de classe unique, conseiller-e pédagogique, PEMF, référent-e handicap, enseignant-e dans le supérieur. Les années d’exercice doivent être entières. Les services à temps partiel sont pris en compte comme une année entière.

L’avis du SNU : Promouvoir des agents au regard de la fonction exercée est fort critiquable. Cela met les agents en compétition, et déclasse des fonctions qui n’ont pas lieu de l’être (adjoint, par exemple....)

- 2ème vivier, au titre de l’ancienneté dans le grade (20%) : être au dernier échelon de la hors classe (aujourd’hui le 6ème)

L’avis du SNU : Le SNUipp-FSU a demandé que soient pris en compte les services des collègues titulaires remplaçants, sur postes fractionnés, en RASED ou psychologues de l’EN dont le service est partagé sur plusieurs écoles ou dont l’affectation se situe dans une école non située en éducation prioritaire alors que l’essentiel de leur service s’y effectue. La DGRH ne souhaite pas que des services morcelés soient pris en compte. Elle a accepté cependant de revoir l’écriture de ce paragraphe.

QUE SE PASSE-T-IL UNE FOIS LA CANDIDATURE FORMULÉE ?

L’IEN formule un avis via l’application i-prof pour chaque agent promouvable.

4 degrés d’appréciation sont formulés, de « excellent » à « insuffisant ». L’appréciation arrêtée par l’IA-DASEN porte sur l’ensemble du parcours professionnel. Elle tient compte de la durée des fonctions, de la richesse et de la diversité du parcours, de l’investissement professionnel. Autant d’éléments dont la FSU a pointé la subjectivité.

Les appréciations « excellent » et « très satisfaisant » seront attribuées en fonction d’un pourcentage maximal : ce plafonnement fait que seuls les avis « excellent » (tous) et « très satisfaisant » (en partie et en fonction de l’ancienneté) permettront d’accéder au grade.

L’avis du SNU : ces fameux avis (qui remplacent les notes) seront forcément subjectifs. Une fois de plus l’éducation nationale retombe dans ses vieux travers de la célébration du mérite...ou du service rendu. Par ailleurs, le SNUipp a demandé le retrait de l’avis "insuffisant" car il est dégradant pour l’agent.

LE BARÈME

Il se compose de :
- l’ancienneté de l’agent dans la plage d’appel au 1/9 /2018 : de 3 à 48 points selon l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon ;

- l’appréciation qualitative de l’agent : « excellent » (140 points), « très satisfaisant » (90 points), « satisfaisant » (40 points) « insatisfaisant » (pas de point, ni d’inscription au tableau).

La note de service attire l’attention sur l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes : en effet, la rédaction du décret prévoit que le pourcentage de femmes promues corresponde au pourcentage de femmes promouvables. La FSU a demandé que ce passage soit réintroduit dans les orientations générales. En tant que délégué-es du personnel, il est nécessaire d’attirer l’attention des IA-DASEN sur ce problème au vu des inégalités fortes existantes. La DGRH n’a pas retenu cependant cette écriture qui est pourtant celle du décret.

Les enseignant-es détaché-es doivent postuler dans leur département d’origine.

UN EXEMPLE

Dans un département de 3 000 PE : 300 PE sont à la hors classe dont 48 au dernier échelon. 1.43% sont promu-es à la classe exceptionnelle, soit environ 43 promu-es environ (en effet, la ventilation sera faite par académie comme pour la hors classe, il pourra donc y avoir des variations).

1er vivier : 180 collègues réunissent les conditions de 8 ans d’exercice de fonctions particulières ou d’exercice en éducation prioritaire. → 35 PE HC sont promu-es au titre du 1er vivier (soit 80% du total des promu-es).

2ème vivier : 48 collègues sont au dernier échelon de la hors classe. → 8 PE HC sont promu-es au titre du second vivier (soit dans la limite de 20% du total des promu-es).

L’IA-DASEN pourra donner 20% d’avis « excellent » soit 36 pour le 1er vivier et 10 pour le 2ème vivier. Il pourra donner 20% d’avis « très satisfaisant » soit 36 pour le 1er vivier et 25% d’avis « très satisfaisant » pour le second vivier soit 12.

Dans cet exemple théorique, tous les avis « excellent » seront promus. Certains collègues relevant des deux viviers verront leur situation étudiée dans le 1er vivier et, s’ils ne sont pas promus, au titre du second. C’est l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon qui permettront de classer les collègues ayant un avis identique. Le SNUipp-FSU demandera qu’à barème égal, ce soit l’AGS qui permette de départager.


La CAPD classe exceptionnelle se tiendra le vendredi 23 mars 2018. Tous les dossier transmis au SNUipp71 seront suivis de près. Si vous ne nous avez pas encore informés, nous vous invitons à le faire par courriel (snu71@snuipp.fr)

A bientôt !


Article du 15 janvier 2018

Malgré les mutiples interpellations du SNUippp, comme d’autres organisations syndicales, le DASEN ne donne pas de date pour les promotions classe exceptionnelle et hors classe. Nous attendons, donc...


Article du 21 décembre 2017

Nous savons de l’administration que les promotions de grade (accès hors classe et classe exceptionnelle) ne seront pas traitées à la CAPD du 24 janvier ! le SNUipp71 interpelle l’IA-DASEN pour connaître les dates.

Ce point sera abordé à une autre occasion, ce que nous pressentions depuis un moment, puisque jamais auparavant les promos classe normale et hors-classe se faisaient au même moment.

On se demande tout de même pourquoi l’administration a demandé aux candidats, dans des délais si courts, les documents relatifs aux promos de la "classe ex" alors que ce point n’est pas traité en janvier.... Nous lui formulerons cette question à l’occasion de la CAPD du 24 janvier.

Le SNUipp71 vous tiendra informé-es des nouveautés sur ce sujet dès que possible.

Pour rappel : circulaire départementale accès à la classe exceptionnelle : http://cache.media.education.gouv.fr/file/Carriere/13/7/dsden71_dp_20171201_note_dep_acces_cl_ex_859137.pdf


Article du 21 décembre 2017 ATTENTION !!

L’administration nous le confirme aujourd’hui : toute candidature envoyé au titre de la promotion de grade à la classe exceptionnelle doit être accompagnée de TOUTES LES PIÈCES JUSTIFICATIVES permettant de justifier de la validité de ladite candidature. Autrement dit, pour que la candidature soit recevable, vous devez joindre à la fiche de candidature L’ENSEMBLE DE VOS ARRÊTÉS D’AFFECTATION !!! (en tout cas ceux qui sont pertinents pour justifier de la recevabilité de votre candidature)

Pour le SNUipp-FSU 71, cette situation est totalement absurde : les agents doivent fournir à l’administration des documents qu’elle a elle-même édité. Ceci dit, et pour ne pas risquer que votre candidature ne soit pas prise en compte, nous vous conseillons de vous plier à cette demande bêtement administrative. Nous avons eu en outre l’assurance de la part de la Division des Personnels qu’aucun dossier ne sera disqualifié d’office par manque de pièce justificative : l’administration contactera individuellement les agents pour solliciter d’éventuelles pièces manquantes.

En tout état de cause, nous ne pouvons que vous conseiller de mettre le SNUipp-FSU en copie de tout échange par mail que vous auriez avec la DSDEN sur ce sujet, afin que nous ayons toutes les informations et pour laisser une trace supplémentaire de vos envois : snu71@snuipp.fr

DÉLAI SUPPLÉMENTAIRE

Le SNUipp-FSU est intervenu auprès du Ministère et a obtenu un délai supplémentaire pour postuler à la classe exceptionnelle. Cette demande faisant suite à de nombreux problèmes de saisie et de dysfonctionnement des boites i-prof.

L’ensemble des PE et des psys-EN éligibles auront jusqu’au 2 janvier pour candidater par i-prof. Cela a été confirmé par le BO.


L’avis du SNU :Le SNUipp-FSU s’est toujours opposé à la mise en place d’une classe exceptionnelle, car seule une minorité de collègues pourront y accéder, et sur des critères laissant la place à beaucoup de subjectivité ou sur lesquels nous ne sommes pas d’accord. Par contre, le SNUipp-FSU souhaite que tous les agents puissent accéder aux mêmes indices que ceux de la classe exceptionnelle.

En l’état, cette classe exceptionnelle se met en place. Voici quelques infos pour pouvoir y prétendre.

COMMENT ?

Les Professeurs des Écoles à la hors-classe qui sont éligibles (voir ci-dessous) recevront une notification sur leur messagerie académique d’un formulaire à remplir sur I-Prof entre le 8 et le 22 décembre 2017. Les candidatures seront ensuite examinées en CAPD fin janvier pour une nomination dans le grade rétroactive au 1er septembre 2017.

Les collègues concerné-es (voir ci-dessous) doivent faire acte de candidature entre le 8 et le 22 décembre 2017 dans i-prof. Pour cela, il faut renseigner dans I-Prof :

- CV I-Prof et la fiche de candidature pour le 1er vivier. (modèle ci-dessous) :

PDF - 158.3 ko
Annexe_candidature_C_E

Vous devrez également envoyer à la DSDEN de Mâcon les pièces justifiant vos 8 années de service assurant des fonctions particulières (voir après). Vous trouverez plus d’infos sur la note départementale au lien ci-dessous : http://www.ac-dijon.fr/dsden71/pid30311/enseignants.html ?dmenu=4&dsmenu=1

- CV I-Prof pour le 2e vivier.

QUI EST ÉLIGIBLE ?

- 1er vivier, au titre des fonctions (80%) : être PE au moins au 3ème échelon de la hors-classe au 31/8/2017 et avoir exercé pendant 8 années (continues ou pas) d’exercice effectif de fonctions en éducation prioritaire ou sur certaines missions : direction d’école, direction adjointe de SEGPA, chargé-e de classe unique, conseiller-e pédagogique, PEMF, référent-e handicap, enseignant-e dans le supérieur. Les années d’exercice doivent être entières. Les services à temps partiel sont pris en compte comme une année entière.

L’avis du SNU : Promouvoir des agents au regard de la fonction exercée est fort critiquable. Cela met les agents en compétition, et déclasse des fonctions qui n’ont pas lieu de l’être (adjoint, par exemple....)

- 2ème vivier, au titre de l’ancienneté dans le grade (20%) : être au dernier échelon de la hors classe (aujourd’hui le 6ème)

L’avis du SNU : Le SNUipp-FSU a demandé que soient pris en compte les services des collègues titulaires remplaçants, sur postes fractionnés, en RASED ou psychologues de l’EN dont le service est partagé sur plusieurs écoles ou dont l’affectation se situe dans une école non située en éducation prioritaire alors que l’essentiel de leur service s’y effectue. La DGRH ne souhaite pas que des services morcelés soient pris en compte. Elle a accepté cependant de revoir l’écriture de ce paragraphe.

QUE SE PASSE-T-IL UNE FOIS LA CANDIDATURE FORMULÉE ?

L’IEN formule un avis via l’application i-prof pour chaque agent promouvable.

4 degrés d’appréciation sont formulés, de « excellent » à « insuffisant ». L’appréciation arrêtée par l’IA-DASEN porte sur l’ensemble du parcours professionnel. Elle tient compte de la durée des fonctions, de la richesse et de la diversité du parcours, de l’investissement professionnel. Autant d’éléments dont la FSU a pointé la subjectivité.

Les appréciations « excellent » et « très satisfaisant » seront attribuées en fonction d’un pourcentage maximal : ce plafonnement fait que seuls les avis « excellent » (tous) et « très satisfaisant » (en partie et en fonction de l’ancienneté) permettront d’accéder au grade.

L’avis du SNU : ces fameux avis (qui remplacent les notes) seront forcément subjectifs. Une fois de plus l’éducation nationale retombe dans ses vieux travers de la célébration du mérite...ou du service rendu. Par ailleurs, le SNUipp a demandé le retrait de l’avis "insuffisant" car il est dégradant pour l’agent.

LE BARÈME

Il se compose de :
- l’ancienneté de l’agent dans la plage d’appel au 1/9 /2017 : de 3 à 48 points selon l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon ;

- l’appréciation qualitative de l’agent : « excellent » (140 points), « très satisfaisant » (90 points), « satisfaisant » (40 points) « insatisfaisant » (pas de point, ni d’inscription au tableau).

La note de service attire l’attention sur l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes : en effet, la rédaction du décret prévoit que le pourcentage de femmes promues corresponde au pourcentage de femmes promouvables. La FSU a demandé que ce passage soit réintroduit dans les orientations générales. En tant que délégué-es du personnel, il est nécessaire d’attirer l’attention des IA-DASEN sur ce problème au vu des inégalités fortes existantes. La DGRH n’a pas retenu cependant cette écriture qui est pourtant celle du décret.

Les enseignant-es détaché-es doivent postuler dans leur département d’origine.

UN EXEMPLE

Dans un département de 3 000 PE : 300 PE sont à la hors classe dont 48 au dernier échelon. 1.43% sont promu-es à la classe exceptionnelle, soit environ 43 promu-es environ (en effet, la ventilation sera faite par académie comme pour la hors classe, il pourra donc y avoir des variations).

1er vivier : 180 collègues réunissent les conditions de 8 ans d’exercice de fonctions particulières ou d’exercice en éducation prioritaire. → 35 PE HC sont promu-es au titre du 1er vivier (soit 80% du total des promu-es).

2ème vivier : 48 collègues sont au dernier échelon de la hors classe. → 8 PE HC sont promu-es au titre du second vivier (soit dans la limite de 20% du total des promu-es).

L’IA-DASEN pourra donner 20% d’avis « excellent » soit 36 pour le 1er vivier et 10 pour le 2ème vivier. Il pourra donner 20% d’avis « très satisfaisant » soit 36 pour le 1er vivier et 25% d’avis « très satisfaisant » pour le second vivier soit 12.

Dans cet exemple théorique, tous les avis « excellent » seront promus. Certains collègues relevant des deux viviers verront leur situation étudiée dans le 1er vivier et, s’ils ne sont pas promus, au titre du second. C’est l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon qui permettront de classer les collègues ayant un avis identique. Le SNUipp-FSU demandera qu’à barème égal, ce soit l’AGS qui permette de départager.

nt

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Vincent Castagnino, Mathias Cazier, Aurélie Gagnier-Boivin
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.