www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Billets d’humeur et revue de presse 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 avril 2018

Blanquer tue la liberté pédagogique

Positionnement du SNUipp-FSU 71 suite à la publication des circulaires et du livret sur l’enseignement du français et des mathématiques

Blanquer tue la liberté pédagogique

« Aucun pouvoir public ne doit avoir ni l’autorité, ni même le crédit, d’empêcher le développement des vérités nouvelles, l’enseignement des théories contraires à sa politique particulière ou à ses intérêts momentanés » Condorcet, discours devant l’Assemblée Constituante posant les bases de l’Instruction Républicaine, 21 avril 1792

JPEG - 31.9 ko
2018-04-27_095343-600x361

Le ministre a publié et diffusé 4 circulaires et un livret sur l’enseignement de la lecture et de l’écriture. Sans entrer dans le détail du contenu (vous avez reçu sur vos boîtes mail les liens pour consulter cette mauvaise littérature, et vous les retrouverez en bas de cet article), ces textes posent un certain nombre de problèmes :

  Des prescriptions rétrogrades. Ces circulaires, très prescriptives, renforcent les intentions du ministre de recentrer les apprentissages à l’écoles maternelle et élémentaire sur les « apprentissages fondamentaux », à savoir lire, écrire, compter, respecter autrui. Ces mêmes apprentissages fondamentaux qui étaient mis en avant par les ministères De Robien, Darcos et Chatel entre 2005 et 2011, époque à laquelle ce même Blanquer était au cabinet du ministre puis directeur général de l’enseignement scolaire (DGESCO). Au-delà de l’insatisfaction professionnelle ressentie alors par les enseignants, on sait que ces choix pédagogiques ne sont pas efficaces. N’oublions pas que ce sont les programmes mis en place par ces équipes qu’ont suivi les élèves qui sont aujourd’hui testés par les enquêtes PISA, PIRLS ou TIMMS dont les résultats sont catastrophiques (pour reprendre les argumentaires du ministre lui-même) ! Il nous semble donc légitime de questionner les positionnements de Blanquer en matière de pédagogie.

  Des textes contradictoires. Un grand nombre de points contenus dans ces circulaires entrent en contradiction avec les programmes en vigueur. En vrac et de façon non-exhaustive : le décrochage entre les activités de décodage et de compréhension, l’application d’une méthode syllabique stricte (il serait interdit d’enseigner la reconnaissance globale de mots-outils dont les phonèmes n’auraient pas été étudiés), la ré-introduction du comptage-numérotage qui a prouvé son inefficacité, l’absence de place prépondérante à la production d’écrits… Quel texte faudra-t-il appliquer si deux textes officiels, tous les deux en vigueur, rentrent en contradiction l’un avec l’autre ?

  Un mépris de la recherche. Depuis son arrivée au ministère, Blanquer s’attire les foudres de certains chercheurs par sa vision très particulière de la recherche en éducation. S’appuyant beaucoup sur les neurosciences, au mépris des recherches psycho-sociales et en sciences de l’éducation, le ministre avait mis en place un conseil scientifique au ministère sur lequel il appuierait ses décisions. Avec à sa tête Stanislas Dehaene, et un choix de chercheurs aux domaines de recherche somme toute assez limités (21 chercheurs dont seulement 2 en sciences de l’éducation contre 9 pour les sciences cognitives)æ, le SNUipp-FSU avait dénoncé dès sa constitution l’aspect limitatif induit par la composition de ce conseil (lire ici : https://www.snuipp.fr/actualites/posts/l-ecole-a-besoin-de-toute-la-recherche ). Mais aujourd’hui, le ministre va encore plus loin puisque ce conseil n’a absolument pas été consulté dans la rédaction de ces circulaires, pas plus que le conseil supérieur des programmes. Tout au plus reconnait-il avoir consulté « certains membres » du conseil scientifique.

  Un coup de canif dans la liberté pédagogique. Le ministre affirme que ces textes ne remettent pas en cause la liberté pédagogique des enseignants. Voici ce qu’il explique dans la vidéo qui accompagne son courrier : « La liberté pédagogique a […] une référence, le livret, un cadre, les circulaires, un état d’esprit, la lettre que je vous envoie ». En d’autres termes, vous êtes libres d’être d’accord avec moi. Voilà qui nous éloigne des fondements posés par Condorcet et cités en en-tête. Comment ne pas rapprocher la déclaration du ministre au Parisien : « La liberté pédagogique n’est pas l’anarchie » du fameux « La liberté pédagogique n’est pas la liberté de faire n’importe quoi » qui avait contribué à l’éjection de Gilles de Robien de son Fauteuil rue de Grenelle en 2007. Il s’agit clairement d’inscrire l’action du ministère dans une perspective ultra-autoritaire, bien loin de l’indépendance entre les tenants de l’instruction et l’autorité politique voulue par les pères de notre système scolaire. Voici donc les enseignants réduits à de simples exécutants, des monteurs de meubles suédois, qui se contenteraient de suivre le guide. Et gare à celui qui dévierait de la bonne parole ! Le ministre le réaffirme au Parisien : les sanctions les attendent : « Certains (inspecteurs) regrettaient de ne pouvoir intervenir quand ils constataient telle ou telle mauvaise pratique en classe en l’absence de texte national de référence. Désormais il y en a un… ». Une belle école de la confiance !

Quelques lectures sur le sujet :

Texte de Paul Devin (IEN) sur la liberté pédagogique :

http://snpi-fsu.org/IMG/pdf/2016-06_carnets_rouges_p.devin_dialectique_de_la_liberte_pedagogique_et_de_l_interet_general.pdf

Article paru dans Libération (26 avril)

http://www.liberation.fr/france/2018/04/26/les-circulaires-blanquer-une-negation-totale-de-l-expertise-des-professeurs_1646101

Article paru dans le Café Pédagogique :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/04/26042018Article636603434880635357.aspx

Deux communiqués du SNUipp-FSU :

https://www.snuipp.fr/system/resources/W1siZiIsIjIwMTgvMDQvMjcvOHFjamh6MmhkeF9DUF9ub3Rlc19GcmFuX2Fpc19NYXRocy5wZGYiXV0/CP%20notes%20Fran%C3%A7ais%20Maths.pdf

https://www.snuipp.fr/system/resources/W1siZiIsIjIwMTgvMDQvMjYvNWw5YnE3NGIwY19DUF9ndWlkZV9sZWN0dXJlXzIwMThfMjZfMDQucGRmIl1d/CP%20guide%20lecture%202018-26-04.pdf

Des regards de chercheurs : Dominique Bucheton, Rémi Brissiaud et Sylvie Plane

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/04/10042018Article636589410278703229.aspx

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/04/12042018Article636591138275545835.aspx

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/04/11042018Article636590275123867928.aspx

La lettre, les circulaires et le livret :

http://www.education.gouv.fr/cid129676/renforcer-les-fondamentaux-la-lettre-du-ministre-de-l-education-nationale-aux-professeurs.html

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html ?pid_bo=37752

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Actualites/23/2/Lecture_ecriture_versionWEB_939232.pdf

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Vincent Castagnino, Mathias Cazier, Aurélie Gagnier-Boivin
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.