www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Billets d’humeur et revue de presse 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 septembre 2010

Enfants handicapés à l’école, des familles dans l’impasse

Même le JSL le dit !

Depuis la rentrée scolaire, les heures d’accompagnement de trois enfants handicapés scolarisés à Palinges ont été revues à la baisse. Les parents ne comprennent pas et dénoncent…

Droit. La loi de 2005 affirme le droit pour les enfants handicapés à une scolarisation en milieu ordinaire. Personnels. À la suite de cette loi, des auxiliaires, puis des emplois de vie scolaire ont été créés.

Dysphasie. Le mot a été difficile à encaisser pour Marielle quand elle a appris en janvier dernier que son petit Lucas en souffrait. Sa mère a accepté de faire un bilan, et sous les conseils d’enseignants et de médecins, elle a déposé un dossier à la Maison départementale des personnes handicapées. Après examen, la décision tombe. « J’ai reçu une lettre, se souvient-elle, où on me disait que Lucas avait le droit à douze heures d’accompagnement individuel à l’école. On m’a aussi conseillé de l’envoyer voir un orthophoniste et de lui faire suivre des séances de psychomotricité. »

« Il faut jongler… »

Un mois après la rentrée et cette belle notification, la réalité est bien différente. Les douze heures d’accompagnement par semaine sur le papier passe à dix heures sur le terrain. « Je ne comprends pas pourquoi on me donne d’un côté ce que l’on m’enlève de l’autre, s’interroge la mère de famille. Il a de grosses difficultés. Son niveau n’est pas celui d’un CP, mais plus d’un élève en moyenne section. »

En attendant, Nathalie Da Sylva, employée de vie scolaire, essaye avec des 20 heures hebdomadaires de se partager entre les trois enfants souffrant d’un handicap (troubles du comportement et dysphasie) qu’elle doit aider. Pour l’épauler, l’école dispose également d’une auxiliaire de vie scolaire 9 heures par semaine. « Il faut jongler entre chaque élève », explique Nathalie. Pour preuve, l’après-midi où nous l’avons suivie, elle n’a cessé de courir entre deux classes. Le CP avec Lucas et le CE2 avec Florian.

D’un côté, elle travaille avec des supports visuels, les signes. De l’autre, elle apprend au jeune Florian à se concentrer. Sa mère, Myriam, n’a pu que constater ses progrès depuis les deux ou trois ans où il est accompagné. « Il est bien plus attentif et concentré, avoue-t-elle. Il fait beaucoup d’efforts. Il ose lever le doigt depuis en classe. J’ai bien peur qu’en lui enlevant des heures d’accompagnement, il perde tout. »

http://www.lejsl.com/fr/votre-region/region/article/3824945/Enfants-handicapes-a-l-ecole-des-familles-dans-l-impasse.html

 

57 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Vincent Castagnino, Mathias Cazier, Aurélie Gagnier-Boivin
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.