www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 novembre 2010

"Pacte de carrière" dit-il

"Marché de dupe !" répond le SNUipp

Un courrier de Luc Chatel accompagne les bulletins de salaires de septembre et d’octobre. Y sont détaillés les différents aspects d’un « pacte de carrière » que le ministre entend passer avec les enseignants des écoles.
Une occasion pour le SNUipp de revenir sur quelques dossiers d’actualité.

C’est avec les bulletins de salaire de septembre ou d’octobre, que les enseignants des écoles ont reçu un courrier de Luc Chatel qui leur propose de passer un « pacte de carrière » avec chacune et chacun d’entre eux.
Revalorisation, développement du droit individuel à la formation, évaluation, mobilité et bien-être au travail, autant de chantiers qu’il met en avant dans sa communication.

Les rémunérations

Au sujet des rémunérations, le ministre se félicite en premier lieu d’une revalorisation engagée, dès cette rentrée, pour les jeunes enseignants. Et de fait, les échelons 3, 4 et 5 bénéficient d’une amélioration indiciaire.
Elle représente une augmentation d’environ 58 euros mensuels pour les échelons 3 et 4, de 53 euros pour le passage au 5ième.
Les professeurs des écoles stagiaires débutent quant à eux directement au troisième échelon, ce qui correspond à une augmentation de 157 euros mensuels.

Pour autant, ces mesures laissent encore trois enseignants sur quatre au bord du chemin et le SNUipp parlait dès le printemps dernier d’une revalorisation en trompe l’oeil.
Par ailleurs, le gel du point d’indice, déjà décidé pour 2011, pourrait bien se prolonger au delà. En effet, dans un récent rapport présenté à la commission des finances de l’Assemblée Nationale, la cour des comptes suggère que pour respecter « l’objectif global de maîtrise des dépenses publiques (…), le gel du point d’indice jusqu’en 2013 semble techniquement nécessaire ».
De plus, l’augmentation progressive du taux de retenue pour pension, prévu par la réforme des retraites, devrait conduire à terme à une baisse effective du salaire réel. (Une journée de salaire en moyenne par mois d’ici 2020.)
La satisfaction affichée par Luc Chatel en matière d’évolution des rémunérations semble donc, à bien des égards, pour le moins excessive.

Le droit individuel à la formation
Il en va de même à propos du droit individuel à la formation (DIF) mis en place à cette rentrée.
Proposé « sur la base d’un crédit de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures. Le DIF s’inscrit dans le cadre d’un projet professionnel qui vous permettra d’acquérir de nouvelles compétences, dans la perspective d’une mobilité professionnelle, par une préparation et un accompagnement personnalisés. »

Si ce dispositif peut être mobilisé sur le temps de travail, dans le cadre du plan de formation continue, il peut aussi s’exercer pour des formations qui se dérouleront durant les congés scolaires.
Il donnerait lieu alors, au versement d’une allocation correspondant à 50% du traitement horaire.

Pour le SNUipp, le DIF, aussi intéressant soit-il en matière de développement de la formation tout au long de la vie, ne doit pourtant ni se substituer à la formation continue des enseignants, ni être imposé sur les périodes de congés.
Et au regard des crédits prévus pour la formation dans le projet de budget 2011, on peut nourrir de légitimes inquiétudes.

Seconde carrière et mobilité
Seconde carrière et mobilité sont également évoqués, avec un entretien professionnel proposé après les deux premières années d’exercice et systématisé après 15 ans.
Il est précisé que les entretiens seront conduits par des conseillers « mobilité carrière » attachés aux DRH des académies.
Ces mesures s’accompagnent de la mise en place d’un « portail mobilité », sur le site internet du ministère.

Pour l’heure, force est pourtant de constater que les possibilités de réorientation professionnelle ou de seconde carrière relèvent plus du parcours du combattant, que d’une fluidité mise en avant par les pouvoirs publics.

Médecine du travail
La médecine du travail n’est pas oubliée et Luc Chatel met en avant un plan santé et bien-être au travail, qui doit se traduire dans un premier temps, par le recrutement de - quatre-vingt médecins de prévention supplémentaires.
Proposé depuis la rentrée dans six départements, un bilan de santé devrait pouvoir être proposé à tous les enseignants l’année de leurs 50 ans, à partir de 2011.
On ne peut que s’en féliciter.

Pourtant, alors que la réglementation prévoit par exemple depuis 1994, au moins une visite médicale obligatoire tous les cinq ans, force est de constater que cette disposition n’est pas suivie d’effet au ministère de l’Éducation Nationale.
On est donc encore bien loin d’une véritable politique de prévention, d’accompagnement et de suivi des enseignants tout au long de leur carrière.

Évaluation des enseignants
Enfin, et c’est sans doute un des grands chantiers des mois à venir, le ministre entend ouvrir une réflexion en profondeur sur l’évaluation des enseignants.
Pour lui, le métier d’enseignant évoluant avec de nouvelles missions qui apparaissent, « être enseignant, ce n’est plus exclusivement faire classe.
Il est nécessaire de tirer les conséquences de ces évolutions et de modifier les modalités d’évaluation de la valeur professionnelle qui repose quasi exclusivement sur une inspection pédagogique. »

Il propose donc d’engager en 2011, une large démarche de concertation avec tous les acteurs concernés.

Le SNUipp, en tant qu’ « acteur concerné », est disposé à participer à cette réflexion. Encore faudrait-il que les pouvoirs publics, après l’épisode de la revalorisation, celui de la mastérisation ou des retraites, redécouvrent les vertus du dialogue social.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 71,

Adresse : 2, rue du Parc , Maison des syndicats , Chalon sur saône
- Tel : 03 85 43 56 34 -Email : snu71@snuipp.fr

JPEG - 10.8 ko
SNUipp71-FSU

Directeurs de publication :
- Vincent Castagnino, Marc Dailloux, Marie Larrouy,
- Secrétaires départementaux.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 71 - Saône et Loire, tous droits réservés.